Pour rejoindre le chat du site, inscrivez-vous ou connectez-vous !

WCT 10ème édition - compte-rendu

Plus d'informations
05 Mai 2019 16:22 - 12 Mai 2019 15:29 #8275 par smlg
Allez un petit topic pour facilement retrouver notre compte-rendu
Dernière édition: 12 Mai 2019 15:29 par perko.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Mai 2019 16:35 #8276 par smlg
Réponse de smlg sur le sujet WCT 10ème édition - compte-rendu
WCT – 10 ans déjà…

Introduction : Vive le Winamax Club Trophy !!!


S’il y a bien une chose qui justifie que Winamax est aujourd’hui un site de poker de premier rang, c’est sans aucun doute le fait que ses dirigeants ont compris, il y a une quinzaine d’années maintenant, qu’il fallait à tout prix être à l’écoute des joueurs. Le développement du poker en ligne n’est viable que si on lui adjoint à un moment opportun une bonne dose de tournois en live. C’est ainsi que sont nés le Winamax Poker Tour, le Winamax Poker Open, le Sismix et …. Le Winamax Club Trophy donc à destination plus spécifique des clubs et communautés affiliés.
Mais créer des évènements live nécessite aussi d’envisager en permanence de la nouveauté : d’une édition dans un château, en passant par des soirées sur une péniche, ces transformations annuelles (et justifiées) justifient le succès année après année de ces manifestations. Elles expliquent aussi que les anecdotes croustillantes ne manquent pas en 10 ans.
Tiens, je me plais à vous raconter celle évoquée par Benoit, responsable évènementiel chez Winamax, (propos non déformés, je tiens à le préciser, et évoqués dans un état de sobriété général que nous qualifierons de « satisfaisant » lors de la soirée de la dixième édition) : Lors d’une édition antérieure, la soirée du samedi se déroulait à une distance respectable du lieu où se tenaient les tournois, ce qui nécessitait un transfert aller et retour par autobus. Si l’aller ne présentait aucun problème, ce ne fut pas le cas pour le retour… Le chauffeur, visiblement pas du coin et ne trouvant plus la route menant au point de départ, n’avait rien trouvé de mieux que de faire descendre les participants au bord de la route, alors qu’il pleuvait et leur avait intimé l’ordre de traverser un champ en leur disant « c’est là-bas où il y a de la lumière !!! ». J’imagine à cet instant ce qu’ont pu vivre les participants : c’est comme se voir devant river, que tu mises pour value et que tu te prends un shove en pleine face ? Qui n’a jamais entendu un jour que pour être un bon joueur de poker, il faut être un warrior (guerrier) ???
Pourquoi commencer par cette histoire me diriez-vous ? Tout simplement pour vous montrer que sur toute étape live de Winamax, on ne garde que de sacrés souvenirs, bons ou mauvais c’est selon mais qui ne laisseront pas indifférents…. Et l’histoire que je vais vous conter, qui est la mienne lors de cette dernière édition, ne déroge pas à la règle.

Première partie : Les qualifs

J’avais déjà participé les années précédentes aux qualifications pour le Winamax Club Trophy, cela devait être cette année ma quatrième participation pour la communauté 3D MAX. Mais, paradoxalement, c’est la première année où j’ai vraiment eu envie de jouer ces qualifs à fond (désolé pour mes binômes antérieurs). Tout a démarré donc il y a quelques mois quand Axel, notre streamer préféré, me contacte via Facebook et me demande si je veux bien former un binôme avec lui. Sur le coup, je me dis pourquoi pas… Et puis là, Axel me dit « En plus, cette année, on a de grandes chances de gagner, les gagnants pour la communauté des éditions précédentes ne concourent pas !!! ».
Est-ce cette phrase qui a servi de déclic, toujours est-il qu’elle aura servi sans nul doute de générateur à jouer mon A-Game lors de cette édition qualificative. Dès la première manche, le ton est donné : Victoire. D’autres vont suivre (4 victoires à mon actif sur les 6 manches). Mais, parce qu’il y a un mais, Axel a plus de mal à perfer. Du coup, le soir de la dernière manche, nous sommes légèrement en retard…
C’est là que démarre la magie du WCT – 10ème édition !!!
Sur la dernière manche, Axel finit 4ème. A cet instant précis, nous ne savons pas encore ce qui va se tramer. Pour se qualifier, l’équation est simple : il faut prendre plus de points qu’un autre binôme, avec lequel nous sommes au coude à coude, et dont l’un des membres vient justement de bust sur mon tournoi. A cet instant précis de la soirée, ma mission est simple, je dois gagner ma manche et espérer que l’autre membre du binôme adverse (Michaël, un de mes partenaires lors d’une qualif antérieure) ne gagne pas la sienne. A coups d’éliminations, je parviens à mes fins et gagne cette dernière manche. Mais, de l’autre côté, le tournoi n’est pas fini. Avec Axel, nous suivons cet épilogue, souhaitant l’élimination de notre valeureux adversaire, mais… rien n’y fait : Michaël remporte sa manche. Axel est dépité, je poste quand même un GG à Michaël sur le forum de la communauté et je file au lit. Le lendemain, retour au taf, il faut avancer, sauf que cette journée va être un peu particulière. Il est 17 H 15 lorsque, sur la route du retour, mon téléphone se met à vibrer. Bon ok, un message. Puis il se met à vibrer deux fois, trois fois, quatre fois !!!! Je prends le temps de m’arrêter sur une aire de repos, car je trouve cela bien louche…
« Axel vous a envoyé un message », « Axel vous a envoyé un message », « Axel a posté un commentaire ». D’un seul coup, je deviens fébrile et sentant l’incroyable se réaliser, je file ouvrir la page du forum 3D MAX. D’un doigt tremblant, j’ouvre le topic et là, devant mes yeux ébahis, apparait ceci :


Pour 7 petits points, c’est notre binôme qui se qualifie grâce simplement à un dernier kill (oui, oui, celui qui me donne la victoire sur la dernière manche !!!!).
Dès lors, les messages de félicitations affluent montrant à quel point notre communauté est unie. Il y a certes de la rivalité sur les tables, mais l’esprit bon enfant est primordial. C’est ce qui m’a fait venir chez 3D MAX et je ne le regrette pas.
Dès lors, mon objectif est clair : représenter au mieux la communauté lors de la 10ème édition du WCT !!!

Seconde partie : En route pour Paris !!!

Avant toute chose, précisons qu’en tant que communauté, les membres de 3D MAX sont éparpillés sur l’ensemble du territoire. Personnellement, j’habite en Corrèze alors qu’Axel est parisien. Par le passé, les étapes live du Wipt constituaient l’endroit idéal pour se rencontrer et/ou se retrouver. Du coup, depuis deux ans, cela est beaucoup plus compliqué. Profiter de ces moments pour se retrouver « en vrai », échanger, … sont à mes yeux tout aussi importants que le fait de s’asseoir à une table pour jouer aux cartes. Néanmoins, comme je l’évoquais plus haut, l’objectif n’est pas de faire de la figuration.
Samedi 27 avril, 05 H 45. Alors que le réveil sonne, j’émerge tranquillement et réalise que c’est le jour J. Douche, prise d’un café (et pas trois, surtout s’ils sont gourmands), pain grillé, confiture et me voilà dans la voiture direction Massy. Pourquoi Massy ? Tout simplement parce que l’on évite les embouteillages de la région parisienne. La montée depuis la Corrèze ne prend qu’un peu plus de 4 H jusqu’à la gare RER. En plus, on trouve facilement à se garer gratuitement autour. Arrivée vers 10 H 40, il reste encore environ 40 minutes de train. Bon, sauf que, arrivant à la station Bercy, je me rends compte qu’il reste encore plus d’une borne à pied… « Tu en es où de ton périple ? » s’inquiète mon partenaire. Me voilà enfin à l’hôtel Pullman, il est 11 H 45. Axel fait le pied de grue dans l’entrée. Direction l’accueil de l’hôtel d’abord pour annoncer notre arrivée, puis descente vers… le paradis !!!
L’accueil par Winamax est toujours aussi impressionnant. Moundir est déjà là, à faire des selfies, voire tout simplement à faire le pitre. L’inscription au tournoi effectuée, il est temps de se rendre au premier buffet, qu’on ne qualifiera pas de gargantuesque mais déjà de très haut de gamme. J’opte pour des filets de daurade, il vaut mieux manger léger avant d’attaquer le combat. Durant le déjeuner, on discute avec Sabeeshan, un des responsables clubs chez Wina. L’ambiance est détendue, on rencontre des représentants de plusieurs clubs et tous ont le même discours : quel bonheur d’être ici, dans un tel lieu pour jouer au poker !!!
12 H 45 sonne la fin du repas et l’entrée prochaine en matière. Début des hostilités à 13 H 00 pétantes !!!

Troisième partie : Le Main Event

Il est enfin temps de parler cartes !!!La structure est plus qu’agréable : 20 000 jetons au départ (400 BB), des niveaux de 20 minutes. Bref, on ne va pas s’envoler tout de suite.
Les premiers niveaux se passent sans encombre, je touche quelques belles mains. Paire de dames deux fois, la première fois bien rentabilisée grâce à un brelan, la seconde foldée sur un board A K x où je c-bet et me fais raise. Sur les 20 000 jetons de départ, j’arrive à la première pause avec un léger débours suite à un bluff qui ne passe pas (16 500). Seulement, je ne le sais pas, mais je viens de manger mon pain blanc…
Entre les deux pauses, je ne vais jouer que… deux mains !!!! La première, un 3 BET avec Aks au bouton qui va être call par le CO qui avait initialement raise, mais le board va m’obliger à folder à la turn, le relanceur initial ayant pris l’initiative dès le flop et le turn ayant fait rentrer une flush mais pas la mienne. La seconde est une paire de 7 défendue en BB mais qui ne trouve pas de board pour s’améliorer. Entre les deux, désert de cartes : du fameux 72o en passant par le magique 93o, rien n’y fait. Les croupiers se suivent et se ressemblent : même moi, je me sers de la daube (c’est dire…). En plus les antes sont là et mon stack fond comme neige au soleil.
Du coup, lorsqu’arrive la seconde pause, je ne suis plus qu’à 10 BB. Axel n’est pas tellement mieux mais au moins, notre plan de jeu est assez clair : push or fold.
17 H 45 : Je suis au bouton. 6 500 jetons sur des blindes 500/1000 ante 50. Vais-je me servir enfin du jeu ? Tout le monde folde jusqu’au hi-jack qui relance à 2 500. Je regarde mes cartes : K7s à trèfle. Bon, je sais ce qui reste à faire. Tapis, messieurs dames. Là, la SB hésite un instant et finit par payer : je n’aime pas vraiment ça… Le Hi-jack suit aussi, bon… Le flop est plutôt bon pour moi, 3 4 7 avec deux trèfles, on peut encore rêver à un triple up surtout que les deux vilains checkent, turn un as (pas de trèfle), aïe, mais à nouveau check, check : rêvons plus grand diraient certains, river 2 (pas de trèfle …). Mon dieu, je peux y croire … 2 secondes : c’est le temps qu’il faut pour la SB de miser 2 000, le hi jack folde et là, j’ai malheureusement compris, la SB était en trappe avec AJs à trèfle…
Je finis 80ème ce qui en soit n’est pas glorieux mais pas catastrophique non plus, et puis il reste Axel !!!
D’ailleurs, 10 minutes après mon élimination, Axel va doubler paire de 8 contre les valets qui touche son 8 au turn, ouf !!!
Malheureusement, une heure plus tard, Axel va bust à son tour. Notre Main est fini, on file faire l’inscription sur le side pour le lendemain et maintenant, place à la fiesta !!!

Quatrième partie : LA soirée du WCT

Un cadre hors du temps : le musée des arts forains
Une prestation ahurissante : les magiciens
Un diner tout simplement… EXCEPTIONNEL !!! Avec en point d’orgue, un dessert réalisé par l’un des plus grands, Philippe CONTICINI.
N’en jetez plus, cette soirée restera pour moi dans les annales. Difficile de tout développer ici, ce fut trois heures de pur bonheur : qui peut vous proposer de faire un tour de manège sur un carrousel du 19ème siècle, de jouer à une course de garçons de café où vous pouvez gagner des tickets Winamax (oui, oui vous avez bien lu), de déguster une côte de bœuf dont mes papilles se souviennent encore, d’être mis en rythme par la musique du DJ, de discuter avec Kinshu, Benoit, et Monsieur Thoen ?
Alors histoire de vous faire saliver, quelques photos de la soirée.


Un petit tour de manège, messieurs dames ?


Oui, il y avait de quoi boire, notamment une bonne soupe de champagne.


Une côte de bœuf mythique…


Le gâteau d’anniversaire des 10 ans du WCT

Alors oui, un grand merci à Winamax pour cette organisation sans faille. La soirée se terminera devant un écran pour voir la victoire du Stade Rennais, tout un symbole quand tu penses que lors de leur dernier titre, je n’étais pas né (Et Axel avait quelques mois, lol). Il est alors temps d’aller se coucher des images pleins la tête, mais il faut être frais car demain dimanche, c’est le side dès 09 H 15 !!! Ça va piquer !!!

Cinquième partie : Le Side Event

Bon, autant le dire tout de suite, le Side Event s’apparente à une vraie boucherie !!! 5 000 jetons de départ (100 BB), des niveaux de 15 minutes. Vous comprendrez qu’il faut avoir vite du jeu, monter des jetons et surtout (oh oui surtout) éviter les bads beats !!!
Si pour la première partie des consignes, cela s’est bien passé en ce qui me concerne (après 2 niveaux je pointe à plus de 10 000), je n’ai malheureusement pas évité la seconde. Histoire d’une élimination en deux coups… tout simplement horribles.
Après le second niveau, je continue à toucher pas mal d’as bien souvent offsuited mais qui me font plus perdre des jetons qu’en gagner.
Lorsqu’intervient le premier bad, je suis retombé à 8 500 rien de méchant mais la structure commence à vous rattraper.
En milieu de parole, un joueur avec un peu moins de 5 000 fait tapis (environ 15 BB à ce moment-là), je suis au bouton et je découvre paire de rois. Dans les blindes, une joueuse très short (1000 – 1500 jetons) et… le chipleader de la table (plus de 15 000 jetons). Vu la main et la position, une seule alternative dans ce cas, tapis !!! La SB décide aussi de faire tapis, la BB passe
Les jeux : SB A4o, MP paire de valets. En clair, je suis bien même très bien je me dis, surtout que la BB avait hésité à rentrer dans le coup (fold un as). Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu…
Flop : 8 9 Q…
Turn : 4…
River : 10 ☹
Il n’y a donc pas que sur le site que Winamax sait faire des bads sur la river. Bon, en même temps, on sait très bien chez 3D MAX que les rois sont maudits.
Alors que j’aurais pu monter à près de 15 000, me voilà tombé à moins de 4 000. Mais le pire est à venir.
Etant en mode push or fold, me voilà quelques coups plus tard UTG. Bon d’accord, les joueurs peuvent avoir du mal à émerger mais là quand même…
Je regarde mes cartes : AQo avec environ 8 BB, je fais un peu de tank histoire de faire croire que j’ai une décision compliquée même si je sais que tout va partir… Alors que je réfléchis, UTG+1 balance ses cartes.
- Moi : Hé mec, je n’ai pas joué !!!
- UTG +1 : Ah oui pardon !!!
- Pas grave, bon allez tapis !!!
- UTG+1 : Ben, fold (sourire).
- UTG+2 : Relance 1 500 ( ???)
- Moi : Heu, je suis à tapis mec…
- UTG +2 : Ah mince, pas vu…
- Moi : Du coup, tu fais quoi ?
- UTG+2 (forcément, pas très content, vu qu’il a un stack à peine plus élevé que le mien) : Bon, ben je call…
Tout le monde folde par la suite évidemment et vient la main de vilain : KQo. Malheureusement, la pire carte va tomber sur le turn : K…
Il est 11.30 et le WCT vient de s’achever pour moi sur deux horreurs. Moins de trente minutes plus tard, ce sera au tour d’Axel. Il est trop tard pour s’inscrire sur le tournoi HU. Cela signe pour moi la fin de la partie poker.
Edit : l’après-midi, Axel finira quand même par remporter un ticket à 5 € sur un SnG l’après-midi, sauvant ainsi l’honneur de la team. La team finit dans le ventre mou du classement, 66ème sur 112.
Après un dernier déjeuner (toujours aussi délicieux), il est temps de laisser Axel et de prendre le chemin du retour, des souvenirs pleins la tête.

CONCLUSION : A très bientôt WCT !!!

Quand on adhère à une communauté (ou un club), qu’on vous propose des tournois gratuits, pourquoi devrait-on ne pas les jouer ? Dans ces dernières lignes, j’aimerais surtout que mes lecteurs comprennent toute la chance qu’ils ont chez 3D MAX. S’être qualifié face à seulement 5 binômes peut sembler ridicule, certains diront, mais encore faut-il le faire…
Aujourd’hui, les tournois freeroll 3D MAX rassemblent plus de 60 joueurs et paradoxalement, il a été compliqué de constituer des binômes. Alors, certes, certains d’entre nous jouent pour d’autres clubs, mais si un jour vous êtes venus chez 3D MAX, c’est parce qu’on vous avait parlé de la bonne ambiance, qu’ici on ne se prenait pas la tête et je suis convaincu que vous avez tous pu le constater.
D’un autre côté, vivre une expérience aussi sympathique que le WCT, c’est aussi (et surtout pour moi) représenter fièrement notre communauté, l’aider à la faire prospérer en faisant venir de nouveaux joueurs. J’ai été ainsi ravi de constater que bon nombre de clubs connaissaient notre communauté mais mieux encore que certains étaient affiliés à 3D MAX mais participaient pour un autre club à la compétition.
Alors, n’hésitez plus lors de la prochaine édition, entrez dans la danse, faites vous plaisir et si avec patience, régularité, pugnacité, vous obtenez les tickets tant convoités, j’espère que vous vous souviendrez de ces quelques mots « Moi aussi, je l’ai fait et je suis fier de représenter 3D MAX ».
A très bientôt sur les tables !!!
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Mai 2019 20:10 #8282 par beuchdb
Réponse de beuchdb sur le sujet WCT 10ème édition - compte-rendu
mheurci mgls ....:) ravi que tu es été ravi .... ca fait plaisir... à l'an prochain

( impatient de voir aussi le cov d'AXEL )

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Mai 2019 23:30 #8290 par satinopi
Réponse de satinopi sur le sujet WCT 10ème édition - compte-rendu
Sympa le compte-rendu !! Ca donne envie pour l'année prochaine ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Mai 2019 07:30 #8297 par Groucha
Réponse de Groucha sur le sujet WCT 10ème édition - compte-rendu
Oui je sais, j'ai mis le temps pour répondre... Groucha n'a plus le temps de rien :lol: même pas de prendre une douche :whistle: ( j'en connais un qui pourrai commenter ca)
Je vois que tu as bien apprécié ce week-end ! En même temps tu étais en bonne compagnie ^^
Rien que le WiPT la Villette était déjà super alors je n'ose pas imaginer ce week-end a plus petite échelle sur le plan humain bien sûr.
Je suis heureuse de lire toutes ces belles choses sur 3DMAX, nous faisons notre possible pour que tout le monde soit satisfait. Pas toujours évident surtout en ce moment.
Merci a vous d'être parmi nous ;)
GG pour votre parcours, l'année prochaine sera la bonne :cheer: ... vous avez pris du plaisir c'est le principal. ( je ne parle pas de ce qu'il s'est passé dans la chambre hein !)
MERCI à Winamax pour ces événements !
Bisous à tous :kiss:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 1.128 secondes